Il y a quelques mois, je me suis envolée pour quelques jours à Lisbonne avec ma copine M. pour des vacances AMPLEMENT méritées !
Au programme ? Balades au soleil, beaucoup (beaucoup !) de marche à pied, des cocktails, des pâtisseries locales (#pasteisforever) et de nombreuses dégustations de vinho verde. Des vacances parfaites, en somme.
Petit recap’ en images de nos expériences lisboètes :
#1 – Découverte de Lisbonne avec le tramway n°28 (ici)
#2 – Lisbonne by night, c’est parti pour la fiesta (ici)
#3 – Petite escapade à Cascais pour profiter de la plage (et de l’eau glacée de l’Atlantique…) (ici)
#4 – Excursion à Sintra, pour une alliance parfaite entre culture et nature ent
#5 – Visite des incontournables entre Belem et le Cristo Rei

Partie 4 – Excursion à Sintra, pour une alliance parfaite entre culture et nature

Après le fail de la veille, nous étions bien décidées à profiter de notre lundi pour partir à la découverte de Sintra. Pas question de louper le train, alors nous sommes parties bien en avance pour la gare de Rossio. Après avoir eu le temps d'admirer l'architecture superbe de cette gare - et particulièrement les portes magnifiquement travaillées - nous avons acheté un croissant à la crème (le délice!) et sommes montées dans le train pour environ 40 minutes de trajet.

Une fois à Sintra, on a mis un peu de temps à comprendre comment fonctionnaient les bus, combien ils coûtaient et d'où ils partaient. Nous n'avions pas anticipé que certains palais seraient si loin, cachés dans les montagnes. En les voyant sur la carte, nous nous sommes dit que ça risquait d'être compliqué de tout faire à pied !

Le Palais Regaleira

Celà ne nous a pas empêché de nous lancer à l'assaut de la montagne, direction le Palais Monserrate. Après environ 30 minutes de marche (en pente, sinon ce n'est pas drôle), nous nous sommes trouvées face au Palais Regaleira.

Première impression : il est gigantesque.
Seconde impression : il est tellement étrange.
C'est un palais néo-gothique, avec des gargouilles et du lierre qui mange peu à peu les vieilles pierres grisées par le temps. La visite des jardins est apparemment fantastique, notamment lorsqu'on est accompagné d'un guide. J'ai lu qu'on pouvait découvrir de nombreux passages secrets et apprendre une multitude de légendes et mythes sur le Palais. Par manque de temps, nous n'avons malheureusement pas pu le visiter. Mais cela m'a beaucoup déçue, et le Palais est clairement sur ma to-do list pour mon prochain voyage au Portugal.

Le Palais Monserrate

Nous sommes alors reparties, à pied, pour plus de 50 minutes de montée à travers les montagnes, en longeant la route. Nous n’avons croisé absolument personne durant toute notre montée, à croire que nous sommes les seules folles à nous lancer dans cette expédition à pieds !

Nous avons peiné, mais tout a vite été oublié lorsque nous sommes arrivées en vue du Palais Monserrate. Car ce château est vraiment incroyable !
Il est certes un peu étrange, mais réellement fascinant, marqué par une incroyable diversité d'inspirations architecturales. Les jardins sont très agréables pour se promener et offrent de nombreux recoins de calme et d'ombre pour se cacher du soleil brûlant.

Et une fois à l'intérieur, ce fut le coup de foudre total. Coup de foudre, d'abord, pour les deux grands couloirs voûtés d'inspiration islamique, aux arabesques blanches raffinées. Coup de foudre, ensuite, pour les salles majestueuses aux hauts plafonds, aux moulûres et aux miroirs gigantesques. Coup de foudre, enfin, pour la cuisine du sous-sol, avec les pots et casseroles en cuivre.

J'ai passé je ne sais combien de temps à arpenter les lieux, en découvrant à chaque pas de nouveaux détails.



Nous sommes remontés par les jardins, en peinant un peu sous l’effet combiné de la chaleur et de la pente. On a attendu quelques minutes au bord de la route, puis un bus est arrivé pour nous éviter de tout redescendre à pieds ! Pour 1,10€, nous avons donc eu le plaisir d’être assise pendant une quinzaine de minutes. Le bonheur complet !
Après nous être un peu baladées dans le centre ville historique, nous avons déjeuné à Tulhas, un restaurant typique que nous avions repéré au hasard de nos pérégrinations. Installées sur la minuscule terrasse, en plein soleil, j’ai fait ma cure de vitamine D pour l’année tout en dégustant une brandade de morue qui m’a redonné des forces pour le reste de la journée.

A la découverte du Palais de Pena

Pour la suite de notre expédition, justement, nous avons pris un bus afin de nous rendre au Palais de Pena, la principale attraction de Sintra. Nous n’avons pas attendu, mais avons passé le trajet debout, à frôler la crise cardiaque lorsque notre chauffeur doublait un autre bus en pleine montée, manquait d’embarquer des voitures mal garées sur le bas côté ou freinait dans des virages beaucoup trop serrés pour un bus aussi long. Je déconseille aux âmes sensibles…


Après ces quelques frayeurs, nous voilà enfin arrivées devant les portes du Palais. Nous en sommes restées bouches bées, et après avoir pris nos billet en ligne pour éviter les longues files d'attente, nous sommes parties à l'attaque de la grande côte montant jusqu'au Palais.

Ce Palais me semble indescriptible, tellement il m'a paru surréaliste de par le mélange de styles architecturaux, de couleurs et de formes que je n'avais jamais vues, auparavant, réunies au sein d'un même bâtiment. La première réaction est vraiment pas loin du "mais What The Fuck cet endroit!", ça vole haut (il faut nous excuser, notre cerveau avait grillé au soleil).

Il y avait foule, surtout pour monter sur la terrasse Triton, alors nous avons renoncé pour d'autres points de vue tout aussi impressionnants. La vue sur les montagnes environnantes et sur le château des Maures est tout simplement à couper le souffle, c'était incroyablement beau. En observant ce panorama, j'ai tout oublié : mes pieds au bord de l'agonie, les coups de soleil, les milliers de touriste, tout. Un moment hors du temps.

Un petit arrêt par la boulangerie, pour une pause sucrée bien méritée.

Après la belle visite du Palais de Pena, nous sommes redescendues en bus (assises, cette fois, dieu merci) jusqu’au centre ville et avons profité d’un petit temps mort pour nous arrêter à la Boulangerie Pirita. Connue et reconnue, cette boulangerie est l’une des plus anciennes et est assaillie de clients. Nous avons tenté des tas de choses inconnues, bonnes et moins bonnes, mais c’est ça la découverte aussi (conseil d’ami : si vous voyez un cône recouvert de miel, il est fourré à la crème de café et est très TRES bourratif)

Après cet arrêt sucré, nous avons repris le train pour Lisbonne et avons pu comater pendant les 40 minutes de trajet, afin de nous reposer de cette journée riche en sport et en émotions.

Comme vous l’aurez compris, Sintra était mon gros coup de coeur des vacances. Nous avons fait de magnifiques découvertes, et il m’aurait fallu encore une ou deux journées pour faire le tour de tout ce qu’il y a à voir dans les environs. Si vous avez un peu de temps, je vous conseille donc de prévoir au moins deux journées, pour visiter les lieux plus sereinement.

Dans mon prochain article sur Lisbonne, on partira ensemble à la découverte de deux incontournables de Lisbonne : la tour de Belem et le Monastère.

A bientôt,

Leave a reply

Your email address will not be published.